Chercheur : Marc Henry (Professeur des universités, Docteur ès-Sciences)

Marc Henry est habilité à diriger les recherches, chimiste et physicien il est aussi l’auteur de plus d’une centaine d’articles scientifiques. Il pratique et enseigne la physique quantique depuis plus de trente ans).

Expertise commandée par la SA Dynamized Technologies le 29.08.2019

Marc Henry

Procédé : Les images électrophotoniques (Tiff & FFT) ont été analysées et interprétées par une expertise du professeur Marc Henry après retraitement mathématique & statistique (via des algorithmes) afin d’améliorer leurs contrastes.

Le retraitement se concentre, après avoir éliminé les « bruits de fond » de l’image, les saturations, artefacts etc…, sur les intensités moyennes de lumière photonique, sa répartition équitable ou pas, sa diversité & sa richesse d’information, etc…. Ceci afin de ne retenir que les images statistiquement les plus représentatives (jusqu’à 99,9% !) et procéder à des interprétations comparatives plus approfondies et globales entre l’eau biodynamisée et non-dynamisée en termes de « quantité » d’énergie et de « qualité  d’information » (faible entropie = énergie-information structurée & focalisée), soit son indice de photodiversité (que par analogie avec l’écologie on peut appeler biodiversité).

Cet indice est l’interprétation de l’empreinte digitale de l’eau (profil photonique). Cet indice se calcule en fonction de différents paramètres qui évaluent qualitativement les photons captés en fonction des contrastes entre pixels (plus il y a de contrastes, plus l’énergie est focalisée !), leur diversité (soit la richesse de l’image qui est fonction de la différence d’intensité moyenne des pixels), la quantité d’information contenue dans l’image, la répartition équitable de la lumière, la cohérence des fréquences émises, leur amplitude etc. A cet égard on peut penser que plus cet indice est élevé, plus cela indique une compatibilité avec le vivant de façon générale.

L’expertise électrophotonique observe une photodiversité énergétique nettement plus grande de l’eau Biodynamisée

Molécule d'eau

L’indice de photodiversité (ou profil photonique) de l’eau biodynamisée possède une plus grande richesse (plus de contraste), qualité (plus focalisée) et cohérence, de l’énergie-information qu’elle contient. Nous estimons que cela rend l’eau biodynamisée plus compatible avec l’énergie du vivant.

L’eau biodynamisée présente aussi plus de stabilité énergétique et elle donne des captations photoniques qui sont plus reproductibles dans les indices de photodiversité les plus pertinents par rapport à l’eau non dynamisée.

Menu