C’est quoi le calcaire-tartre ?

La formule chimique du calcaire (eau de boisson) ou tartre (eau de chauffage) = CaCO3 (Carbonate de Calcium) + MgCO3  (Carbonate de Magnésium)​​

La présence de calcaire dans l’eau est souvent exprimée en dureté de l’eau exprimée en TH (Le Titre Hydrotimétrique ou degrés Français °f) ; 1°f de dureté = 10 mg/L de calcaire ; Le calcaire c’est 80% de la totalité des résidus secs présents dans l’eau. Les résidus secs sont calculés en fonction de la conductivité électrique de l’eau exprimée en µScm-1. Par exemple à Rhode St. Genèse en Belgique l’eau du robinet a 647 µScm-1 pour une dureté de 37 °f, soit 647 x 0,71592 (facteur de conversion donné) = 463 mg/L de résidus secs dont 370 mg de calcaire (eau dure). 1 degré français = 4 mg de calcium ou 2,4 mg de magnésium par litre d’eau.  ​

Une eau calcaire apporte la quantité de calcium et de magnésium dont le corps a besoin pour favoriser la consolidation des os, aider au bon fonctionnement des muscles et du système nerveux et prévenir les risques de maladies cardio-vasculaires ou d’ostéoporose. Il participe aussi à la défense de l’organisme.​ « Les éléments minéraux présents dans l’eau du robinet, en participant à l’apport minéral quotidien nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, ont un rôle bénéfique certain sur la santé. Le calcium présent dans l’eau pourrait également jouer un rôle dans la protection contre les maladies cardio-vasculaires. Le rôle du calcium dans l’élimination des graisses et la régulation du cholestérol sanguin est également reconnu ». (source Ministère de la Santé France 2006).

En France, les Références Nutritionnelles pour la population (RNP) sont de 950 mg/jour pour les adultes de plus de 25 ans, et de 1000 mg/jour entre 18 et 25 ans (source ANPES 2017).​

La consommation d’une eau suffisamment calcaire, assortie d’une alimentation équilibrée vous permet vous permet de couvrir vos besoins journaliers en calcium et en magnésium.​

C’est quoi le tartre (calcium & magnésium dans l’eau de chauffage)?

Toutes les eaux minéralisées (dont celle du robinet) contiennent du tartre sous forme d’aragonite (tartre plus mou et soluble) qui se transforme à terme en calcite (tartre dur et compacte qui s’incruste et durcit à l’intérieur des tuyaux).

Ce tartre va précipiter autour des résistances du boiler-chaudière (qui chauffe l’eau à +/- 55°C) ce qui va diminuer son rendement énergétique et s’accrocher à l’intérieur des tuyaux sanitaires avec le risque de les boucher !​ Afin d’éviter ces désagréments il convient donc de traiter ce tartre:

    • Soit en le retirant (ce que fait un adoucisseur par échange ionique en rajoutant du sodium dans l’eau),
    • Soit en transformant sa structure minéralogique afin de le rendre plus soluble, ce qui évite qu’il ne s’incruste et favorise son évacuation par le flux tourbillonnant de l’eau (ce que fait le Biodynamizer®). Le calcaire reste donc présent dans l’eau mais il est moins offensif.

Echelle de dureté de l’eau : Suivant la nature géologique des sols traversés, la composition physico-chimique de l’eau ne sera pas la même. Ainsi une eau passant par un sol calcaire ou crayeux fournira une eau à forte teneur en calcaire alors qu’une eau traversant des sols rocheux ou sableux sera considérée comme douce:

    • de 0 à 5 °f : eau très douce
    • de 5 à 15 °f : eau douce
    • de 15 à 25 °f : eau moyennement dure
    • de 25 à 40 °f : eau dure
    • > à 40 °f : eau très dure (prévoir dans ce cas un traitement adapté du calcaire!)

Test casserole: restructuration du tartre après ébullition, comparaison entre l’eau du robinet (à gauche) et l’eau Biodynamisée (à droite)

La dynamisation va modifier la structure du tartre dans l’eau

Le Biodynamizer® traite le tartre par vortex mécaniquevortex magnétique en modifiant sa structure minéralogique (calcite -> aragonite -> vatérite) et la morphologie des cristaux de tartre (leur taille augmente).

La polarisation des molécules d’eau induite par la magnétisation permet d’accroître la coagulation des cristaux de tartre (germination précoce) ce qui permet ce qui permet de réduire les inconvénients du tartre :

  • La masse de tartre subsistant autour des résistances et dans le fond du boiler diminue (température à 60°C, 130L/jour)
  • L’adhérence du tartre à l’intérieur des tuyaux sanitaires diminue

Ceci est réalisé dans le Biodynamizer® grâce à:

  • La combinaison d’un flot turbulent rapide et d’un champ magnétique puissant amplifient l’efficacité du traitement magnétique du tartre. Le potentiel de force magnétique sera proportionnel au potentiel des vitesses du tourbillonnement du flot d’eau.
  • La magnétisation avec des puissances et orientations alternées (N/S-S/N) ainsi que la magnétisation des tubes en cuivre augmente les gradients magnétiques (= la densité des lignes de champs magnétiques) et améliore aussi l’efficacité du traitement du tartre.

Les inconvénients d’un adoucisseur d’eau :

  • Ne filtre pas les polluants dans l’eau
  • Goût altéré de l’eau (goût de sel dû au sodium)
  • Retire en grande partie les minéraux précieux (contenant des oligo-éléments)
  • N’apporte pas de couche de protection calcaire sur la surface intérieure des tuyaux qui protège contre la corrosion des tuyaux en galvanisé (5 °F)
  • Rajoute du sodium dans l’eau (Na+ = +/- 60% de la composition du sel ; = +/- 140 mg/L pour une réduction de dureté de 30 °F à 5 °F ; recommandations de consommation de sodium : max 200 mg/L (selon directive européenne sur l’eau potable 98/83) car le sodium augmente la tension artérielle (mauvais pour les personnes cardiaques ou en insuffisance rénale)
  • Son fonctionnement utilise +/- 100 Kg/an de sel (Chlorure de Sodium  : Na+Cl-) pour sa régénération ; ceci produit du dioxyde de chlore (sel + chlore de l’eau de ville) qui est rejeté dans l’eau ce qui corrode les tuyauteries en galvanisé !
  • Rejette de la saumure (calcaire + chlorite) dans l’environnement (via égouts)
  • Rejette beaucoup d’eau pour les régénérations (100 L d’eau par régénération qui a lieu tous les 5 jours !)
  • Risque de développement de bactéries & germes dans les résines chimiques échangeuses d’ions si pas d’entretien régulier : après 5 ans de fonctionnement : entretien annuel obligatoire afin de désinfecter les résines ! Sinon risque de contamination bactériologique de l’eau par des micro-organismes !

Entretien des appareils ménagers les plus usuels

  • Pour le fer à repasser, utiliser de l’eau distillée provenant du sèche-linge afin d’éviter qu’il ne se bouche (procédure standard),
  • Pour les robinets, donner un coup de chiffon (le cas échéant avec du vinaigre blanc) tous les 15-30 jours à la sortie d’eau de vos robinets (ceci est un entretien standard des robinetteries), immerger les mousseurs dans du vinaigre blanc,
  • Pour les pommeaux de douche, les tremper tous les 6 mois dans du vinaigre blanc afin de détartrer leurs orifices (ceci est un entretien standard),
  • Pour les bouilloires ou les cafetières, ne pas laisser bouillir l’eau à 100 °C (60-70°C est nettement suffisant), car la vapeur d’eau a tendance à faire précipiter le calcaire. Renouveler l’eau pour chaque chauffe + nettoyer régulièrement le fond du contenant avec du vinaigre blanc afin de le détartrer. Ceci est un entretien standard en fonction du revêtement intérieur « coating» des appareils,
  • En ce qui concerne le lave-vaisselle, entretien standard : liquide de rinçage (nettoyant & dégraissant), tablettes pour lave-vaisselle pour la brillance des verres, sel régénérant lave-vaisselle, nettoyage régulier du filtre du lave-vaisselle ; en cas d’eau très dure, utiliser de l’acide citrique cristallisé,
  • Pour les parois de douche (nettoyage normal),
  • Les carafes d’eau, nettoyer le fond avec du vinaigre blanc ou de l’acide citrique cristallisé dilué dans de l’eau,
  • Le lave-linge, vous pouvez continuer à utiliser un assouplissant (mais il sera moins nécessaire).
Menu