Retour aux sources de la nature : l’Eau & l’Energie

L’eau c’est la vie

L’eau, dans laquelle baignent nos cellules, est essentielle à la Vie. Nos cellules sont constituées de 99% de molécules d’eau (sur 100 molécules constitutives d’une cellule, 99 sont des molécules d’eau!), c’est dire si la qualité de l’eau est fondamentale.

L’eau c’est aussi et surtout une interface d’énergie qui alimente notre corps énergétique qui est l’essence même de notre conscience et notre Humanité !

La nature lorsqu’elle est encore sauvage nous offre une eau vive de grande qualité qui nous a abreuvé pendant des millénaires.  Cette eau est libre et vibre au diapason de l’énergie qui l’entoure et la pénètre.

L’eau dynamisée (ou appelée communément revitalisée), c’est le plaisir et l’importance de reboire cette eau vive, comparable à celle que l’on retrouve dans la nature sauvage.

« L’eau n’est pas nécessaire à la vie, elle est la vie » Antoine de St. Exupéry

Le constat : l’Eau c’est la Vie

Le Corps humain :

  • contient +/- 60-70% d’eau métabolique (en terme de poids, masse)
  • cette eau biologique est indispensable pour notre santé :
    • elle nous hydrate,
    • elle véhicule les nutriments et détoxifie le corps (via la sueur et les déchets métaboliques évacués par l’urine)
    • elle participe au métabolisme cellulaire
  • les cellules de notre corps sont constituées à 99% de molécules H2O (en volume ou nombre) ! Les autres molécules sont : 0,5% d’ions (potassium, magnésium, sodium, chlorures, bicarbonates et oligo-éléments), 0,4% de matière organique.

L’importance de l’eau pour notre corps

L’eau biologique du corps humain se trouve à :

  • 65% à l’intérieur de nos cellules = liquide intracellulaire (cytoplasme); c’est là que se trouverait selon Gérald Pollack de l’université de Washington, l’eau EZ (Exclusion Zone) : constituée de pellicules nanométriques d’eau hexagonale totalement pure (sans autres ions et sous forme gélatineuse) qui entoureraient nos protéines (macromolécules à l’intérieur de nos cellules) et qui transformeraient les champs électromagnétiques en énergie électrique qui permettraient la communication cellulaire et le fonctionnement du métabolisme humain.
  • 35% autour de nos cellules = composée principalement de liquide interstitiel (28%) et de plasma sanguin (7%).

L’eau est essentielle pour hydrater nos tissus

L’Eau est absorbée dans le corps 5 min après son ingestion et reste dans le corps en moyenne 10 jours. Toute l’eau du corps est remplacée en +/- 50 jours. Les molécules d’eau sont transportées par la circulation sanguine dans toutes les cellules du corps.

En buvant de l’eau, celle-ci va mieux hydrater nos tissus (peau) en entrant plus facilement dans ces cellules via les aquaporines (canal hydrique de la cellule à travers la membrane cellulaire qui est imperméable) ceci grâce à sa tension superficielle plus basse.

Les nutriments (ions) et les polluants vont entrer et sortir de la cellule via les canaux ioniques (protéines) qui vont s’ouvrir et se fermer en fonction de:

    • la différence de pression osmotique entre le liquide intra & extracellulaire
    • voltage membranaire

Le voltage membranaire et son influence sur l’échange cellulaire

Une cellule saine (qui favorise un milieu biogène) possède une membrane à charge négative (entre – 50 & – 90 mV) => les canaux ioniques s‘ouvrent, les nutriments chargés positivement (Ca+, K+, Na+) et l‘oxygène pénètrent dans la cellule (les polluants sortent).

Une cellule malsaine (acide qui favorise un milieu pathogène: virus, bactéries, inflammations) possède une membrane à charge positive entre + 50 & + 90 mV) => les canaux ioniques se ferment, les nutriments chargés positivement (Ca+, K+, Na+) et l‘oxygène ne pénètrent plus dans la cellule (les polluants restent).

Tout liquide conducteur (eau avec des minéraux) en mouvement (vortex) dans un tube métallique (cuivre) qui est exposé à des champs magnétiques (aimants permanents) voit naître en son sein des courants électriques à charge électronégative qui va ioniser l’eau (transferts d’électrons qui va modifier sa charge électrique) et ceci proportionnellement à la vitesse du flux d’eau (amplitude) et la puissance des champs magnétiques émis. Voir à ce sujet les études sur le magnétisme et l’eau.

Cette énergie va alimenter ce que l’on appelle le voltage membranaire des cellules (charge électronégative entre – 50 mV & – 90 mV) qui sert à ouvrir et fermer leurs canaux ioniques qui sont voltages dépendants et qui permettent de faire entrer les nutriments et sortir les toxines-déchets de l’organisme (= activation de l’échange cellulaire -> fonctionnement du métabolisme).

Menu