Tension superficielle de l’eau dynamisée

Analyse réalisée selon les normes internationales en juillet 2021 par le laboratoire SGS à Rotterdam, Pays-Bas (appareil Krüss Easy Dyne). La méthodologie de l’anneau permet de mesurer la tension superficielle de l’eau: L’anneau en platine est immergé et ensuite retiré vers le haut jusqu’à ce qu’il traverse la surface du liquide. L’étirement de la lamelle d’eau avant qu’elle ne se rompe donne la mesure de la tension de surface de l’eau.

Comparaison de la tension superficielle d’une eau du robinet dynamisée et non-dynamisée de Rhode Saint Genèse (Belgique)

Après analyse, il s’avère que l’eau dynamisée par le Biodynamizer possède une tension superficielle plus basse de -15% par rapport à l’eau non-dynamisée (66 dynes/cm -> 56 Dynes/cm ou mN/m à 20° C et mesuré selon la norme ASTM D1331).

Sachant qu’une tension superficielle plus basse a un pouvoir « plus mouillant » qui optimise la pénétration de l’eau dans les cellules et permet donc une meilleure hydratation cellulaire (ceci se produit via les aquaporines à travers lesquelles +/- 1 milliard de molécules d’eau entrent unes par unes chaque seconde dans la cellule).

Cette meilleure hydratation contribue à éliminer les toxines et déchets métaboliques et donc à détoxiquer le corps.

« Si les nutriments ne peuvent pénétrer dans les cellules à cause de la tension superficielle élevée de l’eau, alors les cellules se déshydratent et meurent de l’accumulation de leurs propres déchets » Prix Nobel Alexis Carrel.

Ceci est moins le cas des eaux qui ont une tension superficielle élevée qui vont déshydrater les cellules et les faire vieillir prématurément !

Tension superficielle de l'eau
Tension superficielle de l'eau

Les Aquaporines laissent passer chaque seconde +/- 1 milliard de molécules d’eau les unes après les autres dans la cellule ! (Visualisé sur la vidéo par la petite molécule jaune) ; La tension superficielle de l’eau joue un rôle important dans ce processus !

Copyright NIH Center for Macromolecular Modeling and Bioinformatics at the Beckman Institute, University of Illinois (http://www.ks.uiuc.edu/)

Menu