Chercheur: Pier Rubesa (Ir. du son), Yverdon-les-Bains, Suisse

Etude Bioscope commandée par la SA Dynamized Technologies le 13.09.2016 sur base d’un appareil appliquant les principes de dynamisation semblables au Biodynamizer®.

Procédé : Le Bioscope est un spectromètre qui analyse les changements des propriétés électriques de l’eau suite à l’émission d’un signal électrique de basse fréquence (136 Hz) envoyé dans l’eau via une électrode. L’interprétation des mesures (distorsion entre signal émis & capté) est assistée par ordinateur. L’analyse se concentre principalement sur les déplacements d’énergie (en termes d’électrons/protons), electrical field dynamics, notamment vers les gammes de basses fréquences = fréquences émises par le « vivant »* = notamment les cellules

* William Ross Adey professeur d’anatomie et de physiologie à l’Université de Californie « Electromagnetic Fields and the Essence of Living Systems » : « Laboratory studies have tested a spectrum of EM fields for bioeffects at cell and molecular levels, focusing on exposures at athermal levels. A clear emergent conclusion is that many observed interactions are not based on tissue heating. Modulation of cell surface chemical events by weak EM fields indicates a major amplification of initial weak triggers associated with binding of hormones, antibodies, and neurotransmitters to their specific binding sites. Calcium ions play a key role in this amplification. These studies support new concepts of communication between cells across the barriers of cell membranes; and point with increasing certainty to an essential physical organization in living matter, at a far finer level than the structural and functional image defined in the chemistry of molecules.  There is increasing evidence that these events relate to quantum states and resonant responses in biomolecular systems, and not to equilibrium thermodynamics associated with thermal energy exchanges and tissue heating.”

Le Bioscope observe une biocompatibilité fréquentielle nettement plus grande de l’eau dynamisée

1/ L’eau dynamisée observée par le Bioscope semble avoir une plus grande biocompatibilité fréquentielle en raison :

  • Du déplacement de l’énergie vers des niveaux de basse fréquence (en Hz), compatible avec le vivant (notamment le niveau vibratoire des cellules), après qu’elle soit passée dans le dynamiseur ! Cela démontre une bonne organisation électrique de l’eau dynamisée.
  • De la forte baisse de la phase spectrale de l’eau dynamisée, ce qui indique une augmentation de l’électronégativité dans l’eau dynamisée, ce qui diminue l’oxydation de l’eau.
  • De la forte baisse de l’amplitude spectrale de l’eau dynamisée, ce qui indique une meilleure absorption d’énergie et une augmentation de l’activité électrique (en électrons volts) au sein de l’eau dynamisée.

2/ La plante arrosée par de l’eau dynamisée va absorber plus d’énergie et posséder une meilleure stabilité électrique !

Menu