Les minéraux sont restructurés

Afin que l’eau soit bonne pour la santé il faut d’abord la filtrer (retirer les polluants) mais surtout lui préserver ses minéraux car ils contiennent la synergie naturelle d’oligo-éléments entièrement métabolisés ainsi que l’énergie (d’origine magnétique et cosmique) dont le corps énergétique a besoin. Les résidus secs dans l’eau sont composés de:

    • Minéraux assimilables par le corps (entre 5% et 25% des minéraux inorganiques) dont les oligo-éléments
    • Les minéraux non métabolisables par le corps (entre 95% et 75% des minéraux inorganiques) qui seront évacués d’autant plus facilement qu’ils auront été restructurés par le Biodynamizer® ! Le Biodynamizer va transformer la forme ionique des minéraux (ions déséquilibrés électriquement) présents dans l’eau du robinet en forme colloïdale. Les minéraux sous forme colloïdale sont plus facilement évacués par les selles. Une eau biodynamisée peut donc contenir plus de minéraux car ils sont plus facilement évacués en passant, entre autres, par les intestins et solliciteront donc nettement moins les reins (qui évacuent via l’urine) ! A cet égard une autre étude BEV datant de 2014 a été réalisée sur une durée de 1 an et sur 2 personnes (commandée par la SA Dynamized Technologies entre août 2014 – septembre 2015). Conclusion de cette analyse : « malgré une eau très chargée en résidus secs (463 mg/L) celle-ci n’a pas eu d’influence sur la résistivité urinaire qui aurait dû augmenter or nous avons constaté une baisse de celle-ci de 2% en 1 an -> cela indique que les minéraux sont mieux et plus facilement assimilés par le métabolisme car restructurés, il n’y a donc pas de surcharge des reins à craindre ! »

La composition de l’Eau

La composition de l’eau c’est :

  • 75% de molécules H2O (65% d’oxygène & 10% d’hydrogène)
  • 18% de carbone (dissout dans l’eau)
  • 4% de minéraux (sels ionisés) & oligo-éléments (= résidus secs dissouts dans l’eau)
  • Les minéraux dans l’eau (ions = particules chargées électriquement) sont les résidus secs restants dans l’eau après évaporation à 180°C. Les résidus secs sont calculés en fonction de la conductivité électrique de l’eau exprimée en µS cm-1. Par exemple : une eau du robinet ayant une dureté de 37 °f a une conductivité de +/-  647 µScm-1, soit 670 x 0,71592 = 463 mg/L de résidus secs (dont 370 mg de calcaire) ; L’OMS conseille un max 1.000 mg/L de résidus secs
    • Minéraux inorganiques (leur présence dans l’eau varie en fonction des zones géographiques où celle-ci a été puisée !) : calcium, magnésium, sodium, potassium, phosphore, bicarbonates ; mesurés en mg/L
      • Entre 5% et 25% d’entre eux sont assimilables par l’organisme (e.a. les oligo-éléments)
      • 80% de ces minéraux sont constitués de calcaire = CaCO3 (Carbonate de Calcium) + MgCO3  (Carbonate de Magnésium) qui se mesure via la dureté de l’eau, exprimée en TH (degrés Français) ; 1° f de dureté = 10 mg/l de CaCO3
    • Oligo-éléments : synergie naturelle de magnésium, fluor, sélénium, silicium, fer, cuivre, zinc, cobalt, brome, manganèse, iode, chrome, molybdène,… ; mesurés en µg/L et totalement assimilables
  • 3% d’azote

Il est aussi important d’avoir du calcium-magnésium (composantes du calcaire) dans l’eau en raison de son goût plus rond et velouté d’une eau contenant des sels minéraux.

Menu