Structure de l'eau

Illustration de la structure de l’eau réalisée par des ponts d’hydrogène

Une eau naturelle est une eau qui est structurée d’un point de vue moléculaire. Cette structuration est possible grâce au fait que la molécule d’eau est un dipôle (il y a une différence de potentiel entre l’atome d’Oxygène (charge négative) & l’atome d’Hydrogène (charge positive) ce qui permet des ponts d’hydrogènes (ou liaisons non covalentes) entre les molécules d’eau qui se réalisent via leurs électrons (= ondes & corpuscules). Ces liaisons moléculaires se font non seulement entre molécules d’eau mais aussi entre ces molécules d’eau et d’autres molécules (pouvoir solvant de l’eau). Ces liaisons représentent la structure de l’eau qui forme des clusters (agrégats) de molécules structurées en formes polygonales dynamiques qui diffèrent en fonction de l’énergie qui les traverse. Ces chaînes de molécules d’eau se réorganisent toutes les picosecondes ! La structure de l’eau est dès lors composée de différentes formes d’associations éphémères, mais statistiquement durables !

La structuration de l’eau semble donc être influencée par l’énergie à laquelle elle est exposée. Celle-ci se retrouve d’une part dans les sels ionisés présents dans l’eau (soit ses minéraux) et d’autre part dans la nature (soit l’énergie électromagnétique, magnétique, gravitationnelle etc…) qui l’entoure.

Il semble aussi que l’eau dynamisée soit une eau qui possède le plus souvent une structure hexagonale (lorsqu’on l’observe sous forme de cristal) comparable à celle d’une eau naturelle qui jaillit spontanément de sa source.

La restructuration de l’eau biodynamisée provient des mouvements & du magnétisme générés par le biodynamizer®.

Cette structure moléculaire de l’eau est une interface, un “lecteur d’information” et un “transmetteur” de l’énergie naturelle (dont l’énergie du vide quantique) qui nous entoure.

La RESTRUCTURATION de l’eau implique des MOUVEMENTS et du MAGNETISME

Il existe un forte interaction d’énergie (= transfert mutuel et amplifié d’énergie), entre l’énergie cinétique d’un flux tourbillonnant (= vortex) et le champ magnétique émis par des aimants permanents ; les lignes des tourbillonnements sont des lignes de force hydrodynamiques. Le potentiel de force électromagnétique sera proportionnel au potentiel des vitesses du tourbillonnement et de la puissance des aimants permanents ! La conjugaison de ces 2 forces va restructurer l’eau.

Structure de l’eau

  • L’eau liquide se structure via des ponts d’hydrogène en un réseau tridimensionnel de micro-clusters d’eau composés de 2 à 15 molécules d’eau qui se réorganisent toutes les picosecondes ! La structure de l’eau est donc composée de différentes formes d’associations éphémères, mais statistiquement durables ! Ces micro-clusters d’eau réalisent des formes polygonales dynamiques en fonction de l’énergie qui les traverse et de leur composition minérale (= sels ionisés, principalement le calcium) ; la forme la plus naturelle, saine & stable de l’eau est la forme hexagonale (6 molécules H2O) selon le Dr. Mu Shik Jhon !​
  • Ces micro-clusters d’eau liquide vont réaliser des macrostructures de +/- 1.400 molécules d’eau via des ponts d’hydrogène (= macro-clusters). C’est à cette échelle que l’on trouverait les domaines de cohérence de phase qui seraient composés de 10 à 30 millions de molécules d’eau (selon le Prof. M. Henry) qui oscilleraient à la même fréquence (en synchronicité) et dont ils transmettraient « l’information » à notre ADN & protéines ce qui permettrait la communication cellulaire et transmettrait même ces informations universelles à notre conscience ! L’eau est une interface entre l’énergie & la matière. « L’énergie code, l’eau décode, l’humain encode » ! ​
  • A l’état solide (neige, cristaux), les clusters d’eau naturels peuvent compter jusqu’à quelques centaines de molécules d’eau (-> +/- 600 molécules H2O ; source Thomas Zeuch at the Institut für Physikalische Chemie in Göttingen, Germany analyse de spectroscopie vibrationnelle) organisées le plus souvent autour d’un cœur hexagonal entouré de 6 arborescences structurées en multiples fractales (superstructures symétriques et redondantes), régulières et harmonieuses.

En savoir plus:

Menu