La Triple filtration dans le Biofiltre

  • FILTRATION 1: Préfiltration physique: spunbond en polypropylène (tissu dont les filaments sont soudés thermiquement, 100% polypropylène) mélangé à la fibre creuse. Filtre à sédiments qui retient les particules de fer, sable et neutralise le développement des germes, bactéries etc… et protège le bloc de charbon actif
  • FILTRATION 2: le Carbon Fiber Block (brevet n° 2282494) est composé de charbon actif en granules frittés (porosité 20 µm) et à une fibre creuse. Le charbon actif est obtenu après calcination des coques de noix de coco (augmente le nombre de micropores) par injection de vapeur d’eau chaude pressurisée (activation du charbon par différents paliers de températures de 900°C-1.000°C pendant plusieurs heures; le charbon actif est régénéré par oxydation. Filtration chimique du chlore, nitrates, nitrites, pesticides et herbicides organiques, goûts et odeurs
    • le charbon actif retient physiquement les polluants dans sa structure jusqu’à des diamètres de 5 microns (µm) (filtration physique des métaux lourds: plomb, aluminium …, bactéries, arsenic et parasites) ; (brevet n° 2429067)
  • FILTRATION 3 : fibre creuse (brevets n° 20704036 & US n° 6514413) ; Cette fibre dont le diamètre est de 10 µm, est mélangée au charbon actif. Cette fibre ressemble aux racines d’un arbre qui lient les granules de charbon actif en une structure dense. Sa fonction est triple, elle :
    • permet d’avoir une très grande surface d’adsorption, c’est-à-dire une bonne répartition de l’eau sur toute la surface du charbon actif (cela évite les canaux préférentiels d’eau)
    • intègre dans sa structure de l’argent ionisé qui est bactéricide (neutralise les micro-organismes, antibiotiques, médicaments…), l’argent n’est donc pas mélangé au charbon actif mais retenu dans la microfibre ; (brevet n° 2172720)

Principe de filtration du charbon actif = surface d’adsorption

Charbon actif: Principe de filtration physique (physisorption) des polluants (pesticides organiques, métaux lourds, PFAS, médicaments, hormones, …mesurés en µg/l)

  • Surface d’électro-adsorption

Les polluants (leurs parties électropositives) seront « Attirés », par différence de potentiel, par la surface électronégative du charbon actif (le charbon possède à sa surface des électrons disponibles qui vont attirer les parties électropositives des molécules polluantes = forces Van Der Waals : forces intermoléculaires de liaisons dues à des interactions électriques de faible intensité = électrostatique)

  • Surface d’adsorption physique

Le charbon actif va aussi « Retenir » les polluants non solubles (hydrophobes), soit des polluants non polarisés ou faiblement polarisés, dans sa structure poreuse (externe et interne). Celle-ci est constituée de micropores (millions d’alvéoles microscopiques vides) dont la taille se situe entre < 2 nm et 50 nm de diamètre. Plus il y a de micropores, plus il y a d’espaces vides qui peuvent fixer les polluants et plus la surface d’adsorption est grande

 

Taille de la surface d’adsorption dans le Biofiltre

Les 3 kgs de charbon actif issus de noix de coco du Biofiltre, mélangés à la fibre creuse, permettent d’avoir une surface d’adsorption équivalente à 900 terrains de football de 1 Ha !!! (3.000 m2/g de charbon actif x 3 Kg), soit une surface 33 fois plus grande que celle des filtres classiques !