L’eau est avant tout une interface énergétique qui « alimente » notre corps vibratoire et notre conscience. De là, l’importance de boire une eau vive comparable à celle que l’on peut retrouver dans la nature et que l’humanité a bu pendant des millénaires !

L’Humain est constitué d’énergie consciente !

Le monde physique est une vaste mer d’énergie, rien n’est solide tout est énergie. Dans cette mer, l’Homme est un cristal liquide dans lequel pulse de l’énergie.

En effet, la science nous apprend qu’une personne est constituée d’atomes pour 0,01% de son volume et de vide « magnétique/quantique » pour 99,99% ! La matière atomique compactée de 3 personnes ne représente pas plus qu’une tête d’épingle à cheveux ! A titre de comparaison :

  • 1 atome d’hydrogène (matière) = orange (fruit)
  • 1 électron (énergie) qui gravite autour de l’atome d’hydrogène = grain de sable à 5km de l’orange-atome

Certains scientifiques font même une équation entre l’énergie & information. En effet, l’énergie est une vibration, qui est une fréquence, que l’on peut ramener à un nombre (de longueurs d’ondes), qui peut être interprétée comme un code = information qui alimente la conscience ! « L’énergie code, l’eau décode ! » Et ce décodage se produirait par des domaines de cohérence de phases: +/- 10 M – 30M de molécules d’eau liquide reliées par des ponts d’hydrogène oscilleraient à la même fréquence (synchronisées) que l’énergie qui la traverse. Ces informations seraient « captées » et « transmises » à notre ADN & Protéines ce qui permettrait la communication cellulaire et déclencherait des réactions biochimiques dans l’organisme.

Illustration d’une molécule d’eau

En conclusion

Nous avons donc vu que l’eau possèderait une force vitale en elle qui se structurerait par sa dynamique naturelle et par l’énergie qui la traverserait pour servir de source énergétique aux systèmes biologiques vivants ! L’eau serait une interface destinée à capter, stocker et transmettre :

  1. de l’énergie magnétique d’origine terrestre (champs magnétiques & gravitationnels),
  2. de l’énergie électromagnétique d’origine solaire (électrons-photons-protons),
  3. de l’énergie du vide provenant d’ondes scalaires ou de champs de torsion qui véhiculeraient de l’information. Il semble en effet que toute masse ou fluide en mouvement rotatif = spin = vortex (eau dynamisée!) génère des champs de torsion actifs. De plus tout objet dont les formes géométriques répondent aux proportions du nombre d’or Phi (1,618) serait aussi un générateur de champs de torsion mais passifs (ondes de forme). Ceux-ci seraient mémorisés dans l’eau structurée, en particulier l’eau contenant des sels ionisés (minéraux).

Cette énergie serait transformée en énergie électrique qui déclencherait des réactions biochimiques dans l’organisme humain. Cette énergie contribuerait à faire fonctionner notre métabolisme (activer les communications cellulaires).

L’eau serait donc une interface (récepteur-émetteur) entre les rayonnements énergétiques provenant de la nature et la matière permettant d’activer le fonctionnement des processus biologiques. L’eau c’est la vie !

L’eau biodynamisée semble avoir une structure moléculaire qui permettrait une réceptivité plus grande aux énergies cosmiques et terrestres qu’elle amplifierait et transmettrait à notre corps énergétique (aura). Voir les analyses électrophotoniques à ce sujet.

Menu